Day: February 13, 2019

Issa Sall appelle au calme et annonce un pool d’avocats pour ses éléments arrêtés à Tambacounda

Dakar, 13 fév (APS) – Le candidat du Parti de l'unité et du rassemblement (PUR) à la présidentielle du 24 février, Issa Sall, a réitéré, mercredi à Dakar, son appel à une “campagne électorale civilisée”, annonçant au passage la constitution d'un pool d'avocats chargé de défendre des éléments de sa garde rapprochée arrêtés à la suite de violences ayant coûté la vie à deux militants de la coalition au pouvoir, lundi, à Tambacounda (Est).


Société

Koungheul : BBY prépare un ”accueil royal” à Macky Sall (responsable)

Koungheul, 13 fév (APS) – Le président du Conseil départemental de Koungheul, membre du comité électoral de la coalition Benno Bok Yakaar (BBY), a fait part mercredi de la mobilisation de l'ensemble des segments de cette coalition pour réserver un ''accueil royal'' au président sortant, attendu jeudi dans cette localité de la région de Kaffrine (centre).


Présidentielle 2019

Kenya : mort suspecte de la militante des droits humains Caroline Mwatha

Au Kenya, le corps sans vie d’une activiste défenseure des droits de l'Homme a été retrouvé à la morgue de Nairobi, une semaine après sa disparition. Selon la police, Caroline Mwatha, qui travaillait à Dandora, un quartier pauvre de Nairobi, serait décédée des suites d'un avortement raté. Une version officielle accueillie avec scepticisme par bon nombre de ses proches et de ses collègues qui réclament une autopsie indépendante. Ils craignent qu'on ait cherché à faire taire la militante, comme d'autres avant elle. Caroline Mwatha enquêtait sur des violences policières, des disparitions forcées et des exécutions extra-judiciaires fréquentes au Kenya, un travail dangereux pour lequel de nombreux activistes ont déjà été menacés, violentés ou enlevés. D'après les données collectées par Caroline Mwatha, 21 jeunes de Dandora auraient été tués par la police en 2018. Aucune enquête n'a été ouverte.

Le vin d’Algérie rêve de reconquête

Après des années de mise en sommeil, en raison notamment de la guerre civile, le vin d’Algérie entend bien faire son retour sur le marché international. Lors du Wine Paris 2019, salon international du vin qui s’est tenu du 11 au 13 février, des vinificateurs algériens ont présenté leurs produits et affiché leurs ambitions. Rencontre.